Sabine

Portrait écrit par Nathalie le 19 mars 2009

«  Je me respecte maintenant  »

Sabine a appris qu’elle avait un  cancer en  février 2008. Elle avait 42 ans . « C’est un cancer »  lui annonce-t-on « Vous en êtes sûr ? » demande-t-elle groggy. « Aucun doute ». Réponse impossible à entendre. Une ligne oblique dans la vie de Sabine. Frontière « d’un avant et d’un après » reconnaît-elle paisible et sereine.

Avant, Sabine ne pouvait « vivre  qu’à cent à l’heure,  toujours à la recherche de défis,  je ne m’écoutais pas ». Elle divorce,  se retrouve sans travail avec ses deux enfants.  Avec force, cette jeune femme professeur d’économie et de droit ne doute pas et reconstruit. Nouvelles études, nouveau métier mais toujours « au milieu des enfants, des élèves ». Sportive, elle  met sans cesse son corps à l’épreuve,  passe de la natation au footing 4 fois par semaine.  Et toujours, tout près, Thomas et Joséphine. Ses deux  enfants qu’elle élève avec  amour et rigueur. « J’avais des valeurs, des certitudes, je me les appliquais et je leur appliquais »  C’était avant. « Je traversais la vie sans prendre soin de moi » réalise Sabine.

Et puis, un jour de décembre, il  y a eu ce soudain, ce terrible mal au dos. Une paralysie de quelques heures. Des radios. Rien. De la fatigue sans doute. .. Un après-midi, Sabine s’allonge et allume la télé : « Je ne regarde jamais Delarue et là je tombe sur des témoignages de femmes atteintes du cancer du sein ». Parmi elles,  une jeune de 27 ans. « 27 ans ????? Non pour moi le cancer c’était à 50 ans.  Je ne comprenais ce qu’elle  disait et j’ai regardé machinalement mon décolleté.  J’ai vu surgir une énorme boule sur un sein » En le  racontant, Sabine écarquille ses grands yeux bleus. « Je ne voulais sûrement pas la voir ».

Et l’Après a commencé. La révolte. « Je  me disais que c’était injuste, je ne fume pas, je ne bois pas, j’ai allaité mes enfants. J’ai eu peur de la mort. Mes certitudes sont tombées » . Sabine a compris ce qu’elle appelle, «  l’évidence : je n’étais plus toute puissante  et je me suis dit,  je ne suis pas arrivée  là  pour me faire emporter par un cancer du sein ». Ses mains caressent  ses cheveux courts. Elle se tait. Elle  regarde  autour d’elle. « Aujourd’hui, je ne lutte plus. C’est Mon cancer.  Je suis dans une démarche de réconciliation. Ma priorité c’est d’être vivante ».  La voix de Sabine est calme, douce  et ses réveils ne sont plus hantés par la maladie. Elle  se regarde. Son corps est un ami. Elle rêve d’un voyage humanitaire en Afrique à la rencontre de femmes à la peau noire. De chaleur à partager et de sagesse à transmettre. Sabine sourit,  pense à l’harmonie qu’elle savoure chaque jour avec ses enfants . Ses yeux bleus sont sources de vie. Sabine est guérie de ses peurs et de ses luttes.

Nathalie Bagdassarian

Nathalie Bagdassarian, une journaliste dans l’équipe…

Pour présenter les auteurs du blog, nous avons fait appel à une journaliste professionnelle, Nathalie Bagdassarian. Nathalie travaille pour la radio France Bleu Pays Basque, elle présente le journal. Elle est membre actif de l’association « Mieux vivre mon cancer » et  accepte de mettre ses talents de journaliste au service de l’association. C’est elle qui redige les portraits des membres de « Mieux vivre mon cancer » avec son ressenti de journaliste, son coeur et ses émotions…