Prévention

Dépistage du cancer du col de l’utérus : le frottis

Le frottis de dépistage est le meilleur moyen de lutter contre le cancer du col de l’utérus. Le but est de repérer des cellules anormales au niveau du col de l’utérus, souvent avant même qu’elles ne deviennent cancéreuses. Plus une anomalie est détectée tôt, mieux elle se soigne.
Le frottis est un examen simple et indolore qui ne prend que quelques minutes. Le professionnel de santé prélève des cellules sur le col, à l’aide d’une sorte de grand coton-tige ou d’une petite brosse. Le prélèvement est déposé sur une lame de verre, étalé et fixé. Il est ensuite adressé à un laboratoire pour analyses. Les résultats sont transmis à votre médecin.
Si les résultats font suspecter une anomalie, des examens complémentaires seront pratiqués.

Le frottis de dépistage en trois questions:
1)Pour qui ? Pour toutes les femmes âgées de 25 ans à 65 ans (ou de 20 à 65 ans dans les départements d’outre-mer), sauf indication contraire du médecin.

2)À quel rythme ? Un premier frottis à l’âge de 25 ans, puis deux frottis à un an d’intervalle sont recommandés. Si les résultats sont normaux, un frottis tous les trois ans suffit.

3)Par qui ? Le frottis de dépistage peut être réalisé :

>par votre médecin (gynécologue ou généraliste) au cours d’une consultation ;
>par votre sage-femme, soit dans le suivi de grossesse, soit lors d’une consultation de contraception et de suivi gynécologique de prévention ;

>dans les centres d’examens de santé de l’Assurance maladie ou dans les centres mutualistes (lors des bilans de santé) ;

>dans un laboratoire, sur prescription médicale.

« Pourquoi me faire dépister si je me sens bien ? »
Parce que les examens de dépistage sont justement des examens de surveillance, en l’absence de symptômes, un peu comme on surveille son taux de cholestérol, par exemple. Le but : pouvoir agir très tôt, avant que le cancer du col de l’utérus ne se développe.

Les symptômes et le diagnostic du cancer du col de l’utérus
Reconnaître les symptômes du cancer du col de l’utérus
Certains signes doivent vous alerter :
>saignements vaginaux après les rapports sexuels ;
>saignements vaginaux spontanés en dehors de la période des règles ;
>douleurs au moment des rapports sexuels ;
>pertes vaginales ;
>douleurs dans le bas-ventre ;
>douleurs lombaires.

Attention, Ces signes ne sont pas spécifiques du cancer et peuvent être dus à tout autre chose. Il ne faut cependant pas les négliger

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, votre gynécologue ou votre sage-femme (en cas de grossesse).

Le diagnostic du cancer du col de l’utérus
Certains symptômes, un examen gynécologique ou le résultat anormal d’un frottis, peuvent évoquer un cancer du col de l’utérus.

La confirmation du diagnostic d’un cancer du col de l’utérus repose sur deux méthodes de prélèvement : la colposcopie et la conisation.

La colposcopie

La colposcopie se déroule à peu près de la même manière qu’un frottis. Le médecin insère d’abord un spéculum dans le vagin, afin d’en écarter les parois. Il examine ensuite la surface interne du col de l’utérus et du vagin à l’aide d’un « colposcope », sorte de loupe munie d’une lumière à son extrémité. Afin de mieux voir les zones anormales, il peut aussi tamponner un liquide sur le col.Souvent, un échantillon de tissu provenant du col de l’utérus est prélevé : il s’agit d’une biopsie. Cette procédure peut causer de l’inconfort, mais elle ne dure que quelques minutes.
Après l’examen, il est possible que vous éprouviez de faibles crampes s’apparentant aux douleurs menstruelles et que vous ayez de légers saignements vaginaux durant quelques jours.

Discussion

No comments for “Dépistage du cancer du col de l’utérus : le frottis”

Post a comment