Tout savoir sur les médecins généralistes

médecin généraliste
Noter cet article

Choisir un médecin généraliste

Nous nous demandons souvent où chercher de l’aide. En cas de maladie ou d’accident, quand peut-on appeler une ambulance et quand doit-on se rendre dans un centre de santé ou un hôpital ; quel médecin doit-on consulter et où peut-on l’obtenir ? Quand faut-il choisir un médecin et une infirmière ? Comment pouvons-nous faire cela ? Et enfin, quels sont les services de santé publique à notre disposition ? Découvrons-le, après tout, notre santé est la chose la plus importante.

Comment choisir ?

Pour bénéficier de ces prestations, chaque bénéficiaire, c’est-à-dire une personne ayant droit aux prestations médicales du service public de santé, par exemple un assuré (l’assurance maladie a fait l’objet de l’un des articles du numéro de janvier 2007), mais pas seulement, a le droit de choisir un médecin, un infirmier et une sage-femme pour les soins de santé primaires. Ce choix se fait toujours exclusivement parmi les médecins, les infirmières et les sages-femmes de l’assurance maladie. Le choix est gratuit jusqu’à deux fois par année civile.

Chaque modification ultérieure de la décision prise au cours d’une année civile donnée quant à la personne qui nous traitera (qu’il s’agisse d’un médecin, d’une infirmière ou d’une sage-femme). Heureusement, le paiement de la taxe pour un autre changement de médecin, d’infirmière ou de sage-femme de soins primaires ne s’applique pas en cas de changement de lieu de résidence ou d’interruption des services de soins de santé par une personne choisie par le patient, ainsi que pour d’autres raisons indépendantes de la volonté du bénéficiaire de la prestation.

Lire aussi :  Le médecin de famille : Son rôle dans la prévention et diagnostic

medecin santé

Les règles ci-dessus ne s’appliquent pas aux conscrits, aux soldats en service militaire de base, en formation militaire, en exercices militaires et en service militaire en cas de mobilisation et en temps de guerre, ainsi qu’aux gardes-frontières en service candidat.

Ils ne peuvent choisir un médecin et un infirmier de soins de santé de base parmi les prestataires de soins de santé qui ont conclu des accords sur la prestation de services de soins de santé avec le Fonds national de santé que dans une situation où ils ne peuvent pas obtenir de services de soins de santé respectivement  sur le lieu d’exécution de leur service, parmi les prestataires de soins de santé qui ont conclu des accords sur la prestation de services de soins de santé, étant des unités budgétaires créées et supervisées par le ministre chargé des affaires intérieures, ou étant des institutions de soins de santé créées par le ministre de la défense nationale, ou ayant leur siège social dans le champ territorial d’une unité organisationnelle des gardes-frontières.

En outre, une exception s’applique également aux personnes condamnées. Les personnes condamnées bénéficient de services de soins de santé, de médicaments et d’articles sanitaires gratuits, mais les personnes purgeant une peine d’emprisonnement n’ont pas le droit de choisir un médecin et une infirmière de soins de santé de base, ainsi qu’un prestataire de services de soins de santé ambulatoires, un dentiste et un hôpital.

Vous aimerez également lire :

Tom V.

Salut, je m'appelle Tom, et je suis un voyageur de la vie. Mon parcours a pris un tournant inattendu lorsque le cancer a frappé à ma porte. Au lieu de me laisser submerger par la peur, j'ai décidé de transformer cette épreuve en une aventure de résilience et de redécouverte. Sur ce blog, je partage mes pensées les plus intimes, mes triomphes et mes défis post-cancer. Chaque mot que vous lisez ici est une invitation à explorer la beauté de la vie après la tempête. Rejoignez-moi dans ce voyage, car ensemble, nous pouvons trouver l'espoir et la force au cœur de l'adversité.

Articles recommandés